Les insectes : ennemis ou alliés du jardinier?

Votre potager et vos plates-bandes ont bonne mine, mais vous angoissez à l’idée que les bestioles s’en donnent à cœur joie pour les ravager? Sachez que, contrairement aux idées reçues, la présence d’insectes dans votre jardin indique que vos végétaux et le sol qui les abritent sont entre bonnes mains, ou plutôt, entre bonnes « pattes ». Au lieu de pulvériser sur vos plantes des substances douteuses pour tenter de les chasser, laissez donc les petits ouvriers de la terre faire leur travail en paix. Vous pourriez être agréablement surpris de leur contribution!

Les génies ailés

Tels les cupidons de la botanique, les insectes pollinisateurs butinent de fleur en fleur et transportent le pollen pour ainsi assurer la reproduction du monde végétal. En tout, plus de 85 % des plantes que l’on consomme dépendent des abeilles, papillons et autres insectes ailés. Voilà pourquoi il est important de disposer votre jardin de manière à les attirer stratégiquement, en y plantant notamment des plantes nectarifères et en vous assurant d’avoir une gamme de végétaux qui fleuriront à différents moments de la saison. De plus, préférez les cultivars indigènes aux plantes ornementales à fleurs doubles ou triples, car ceux-ci sont plus riches en pollen et en nectar. Enfin, il est tout indiqué de laisser fleurir quelques fines herbes afin que le détour en vaille la peine pour les insectes voyageurs.

Les végétariens

En plus de nos amis ailés, les autres variétés d’insectes, dont les espèces végétariennes, jouent un rôle primordial dans l’écosystème de votre jardin. C’est dans cette catégorie que figurent la chenille et les autres espèces qui nous semblent les plus menaçantes en raison de leur régime alimentaire se composant majoritairement de feuilles fraîches. Pourtant, il n’est pas dit qu’elles prendront d’assaut vos plantes potagères, et gardez en tête qu’elles s’attaqueront sans doute aux herbes indésirables, s’acquittant à moindre coût de la tâche de désherbage de votre jardin. 

Les carnivores

Puisque la loi de la jungle s’applique à tous les contextes, il n’est pas surprenant de constater que certains animaux arthropodes, les insectes auxiliaires, se nourrissent des espèces se trouvant en bas de la chaîne alimentaire. Loin d’être un acte de barbarie, ce geste a une utilité bien précise, celle de prévenir les invasions destructrices. Notamment, les coccinelles font la guerre aux pucerons lorsque ceux-ci tentent de s’approprier leur territoire et de festoyer dans votre potager. Il faut donc penser à les remercier puisque les insectes auxiliaires sont, en réalité, vos alliés!

Les recycleurs

Pour leur part, les insectes décomposeurs sont responsables de transformer la matière organique morte en éléments nutritifs dont les plantes se nourriront. Ainsi, les vers et les escargots, bien que repoussants, sont responsables du bien-être de vos plates-bandes. Tentez de les voir sous un autre œil, la prochaine fois que vous en croiserez un sur votre terrain.